OMASPHERE vous invite à un voyage entre transe ethnique et envolée sacrée, influencé par différents répertoires : heavenly voices, musiques du monde, dark wave, dream pop, new age, ethereal neoclassical.
La voix de BRICE AMO envoûtée par l’inspiration de ses différents styles fait vibrer cinq musiciens et leurs instruments hypnotiques. Ainsi s’expriment dans une grande harmonie Santur Iranien, Derbouk, Gongs, Percussions orchestrales, Crotales égyptiennes... Une pure vague de vibrations et d’émotions dans une forme scénique intensivement dynamique, atmosphérique et contemplative.

HISTORY

En 2003 dans le petit village de Lahitère, Brice Amo fonde Omasphere avec Didjou Didjovani (percussions) et Gérard Frikman (contrebasse), rapidement rejoints par Loïc Noret (multi instrumentiste) que Brice a rencontré alors qu'ils se produisaient tous les deux sur des scènes locales.Brice AMO

La première année les musiciens, vivent en partie de travail temporaire, ce qui va permettre de créer rapidement l'ensemble d'un répertoire. Le nom du groupe évoque Om (terre) Ma (tout ce qui est liés à la nature) Sphere (Englobe l’univers créatif), de 2003 à 2004 Om'a'sphere à partir de 2005 est devenu Omasphere.

Il semble bien que la création musicale procède déjà essentiellement de Brice Amo et Loïc Noret. En 2008, suite à quelques années de recherches créatives et d'enregistrements de démos, Brice décide de contacter plusieurs labels.omasphere live C'est Frédéric Chaplain le directeur du label Prikosnovénie qui décide de proposer au groupe la production d'un premier album incluant la diffusion de certains titres dans plusieurs compilations du label1.

Le premier album Prélude, sorti en juin 2009 est toujours disponible à la vente CD et éditions numériques sur les plates formes les plus répandues. Il marie des influences tribales avec une dimension mystique et classique. Ainsi se côtoient morceaux cold à la basse (Nome) avec Brice Amo au chant, et d'autres plus éthérés comme Ecifircas ou Semfi. C'est aussi l'apparition de percussions, qui s'ajoutent à l'ambiance cérémonielle de l'album. Suivra cette année là une série de concerts destinée à des salles en places assises. Ce premier album sera classé dans la ligné du célèbre groupe Dead Can Dance, avec la voix de Brice Amo souvent comparé à celle de Lisa Gerrard.

Brice Amo a développé sa propre mélopée aux accents mélancoliques, il sortira plusieurs titres auto-produits incluant des vidéos clips  Son langage construit de toute pièce comme une innovation dans la world music.