Omasphere H
Omasphere B
Omasphere C
OMASPHERE CHRYZALIS
Omasphere  Brice Amo
Omasphere E
Omasphere F
Omasphere G
Omasphere D
Omasphere 2 Affiche
Omasphere I
Omasphere 2
Omasphere J
Omasphere Jaquette
Omasphere K
Omasphere L
Omasphere Livretcouv

Available soon

NONPOP

NONPOP

DEAD CAN DANCE comparisons are dangerous because it is simply impossible to get close to this exception band. That is why albums that 'sound like DCD sound' often end in a big disappointment. At OMASPHERE, however, the comparison set by the label is not wrong. The male vocal of BRICE AMO seems to come from the same superficial dimension as that of BRENDAN PERRY, although it is not based on its clear English, but a foreign or fantasy language. The predominantly oriental instruments used are also similar, and so in some places a similar, trance-like and mystical atmosphere can be found...

Lire la suite

Elegy sampler 61

Elegy sampler 61

2009 October CD FR ELGCD0061 Track Listing Microwave, Oh Galaxy KIll (exclu !) - Current 93 Ostia - This Immortal Coil The Accidents Of Gesture - Rome Old Jack Must Die - Cindytalk Singularity - Section 25 F+A+T+E - Norma Loy All My Colours - Nouvelle Vague Terminator Benelux (John Lord Fonda remix) - Vitalic Death Threat - My Life With The Thrill Kill Kult Mouth Breather - The Jesus Lizard Red Camera - The Warlocks Ahead - Singapore Sling Renégat - V13 Half Kleptos - El Grupo Nuevo De Omar Rodriguez Lopez Platoun - Omasphere My Destiny - Leaves' Eyes Notes Free with French magazine Elegy #61.

Lire la suite

Elegy 61 Mag

Elegy 61 Mag

Pavillon 666

Pavillon 666

OMASPHERE fait parti de ces groupes qu’il est difficile de critiquer facilement tant leur musique est particulière. C’est quelque chose qui dépasse les idées habituelles de technique ou d’originalité. Ce style s’adresse à l’auditeur d’une manière bien différente d’un groupe de metal. En enlevant tout idée de technique de jeu, la musique devient beaucoup plus spirituelle et émotive. Elle s’adresse plus directement au côté sensible de chacun. Oui bien entendu, n’importe quel type de musique le fait, mais pas d’une manière aussi « spirituelle.» OMASPHERE dégage un peu de tout cela à la fois. C’est une musique qui vient d’ailleurs, qui prend ses racines dans la méditation, les émotions les plus pures de l’être. Je dirais que l’instrument principal de OMASPHERE reste la voix. C’est en effet ce qui prédomine tout au long de l’album. « Kolparter Soma » ou « Noum » en sont les plus bels exemples car pratiquement aucun autre instrument n’est présent sur ces pistes. Pour les autres morceaux, « Ecifircas » par exemple, on a l’impression que tout part de la voix et qu’ensuite les instruments viennent en accompagnement. A la différence de la chanson, la voix sert vraiment de base et fait partie intégrante de la musique. Même si quelques textes, « Yguan », sont écrits, on est face à quelque chose qui se passe de mots chantés. L’émotion passe par la voix et les mots deviennent secondaires. En ça OMASPHERE se rapproche de la musique sacrée ou religieuse.
OMASPHERE s’adresse à un public universel qui dépasse les clivages habituels des différents styles.

Lire la suite

Elegy 61 Cd

Elegy 61 Cd